Tout sur la vue

La presbytie : vous voyez de moins en moins bien de près

La presytie
Presbyte
Vous voyez de moins en moins bien de près
Après 40 ans, vous avez du mal à lire les petites lignes d’un livre ou d’un journal: c’est la presbytie, une évolution naturelle de la vue. La difficulté à voir de près résulte d’une perte de souplesse du cristallin qui se bombe insuffisamment et accommode difficilement, comme l’autofocus d’un appareil photo qui n’assurerait plus la mise au point.

On ne peut prévenir ou faire disparaître la presbytie, mais on peut la compenser avec des verres de lunettes ou avec des lentilles de contact.

N’attendez pas pour corriger votre presbytie : l’absence de correction ne retarde pas son apparition, mais au contraire, fatigue les yeux.

La correction de la presbytie :
Pour les personnes ne portant pas encore de lunettes, il existe alors plusieurs possibilités :
  • Les verres de lecture : C’est la solution la plus rudimentaire. Ces verres ne corrigent que la vision de près, à environ 40 cm. Pour voir de loin, il faut en permanence ôter les lunettes ou regarder par-dessus.
  • Les verres mi-distance : C’est la solution intermédiaire. Ces verres permettent de voir net de près et en vision intermédiaire, mais pas de loin. Avec eux, il est possible de lire le journal, de travailler sur écran, de bricoler, tout en voyant nettement les personnes qui nous entourent.
  • Les verres progressifs : C’est la solution la plus complète et la plus confortable. Les verres progressifs assurent une vision nette et précise à toutes les distances. Le presbyte n'a pas besoin d’enlever et de remettre sans cesse ses lunettes.
    Pour les personnes ayant déjà un défaut visuel (myopie, hypermétropie ou astigmatisme), le verre progressif permet de corriger à la fois le défaut visuel et la presbytie. C’est une solution optimale pour retrouver une vision nette et précise à toutes les distances.